.

Le GR R2 à la Réunion : Que du bonheur

Le sentier de Grande Randonnée de la Réunion n°2 (sentier GR R2) propose la traversée de l’île. Il permet de relier en une dizaine de jours le littoral nord au littoral sud en passant par les cirques de Mafate et de Cilaos, le Piton des Neiges et le Piton de la Fournaise (volcan en activité).
Voici le récit de mon périple, avec 2 jours supplémentaires dans le cirque de Salazie. Le tout représentant plus de 12000 m de dénivelé positif en environ 15 jours. 

Jour 1 : Visite de Saint-Denis 
Après un vol sans encombre (merci à Air Austral pour l’ensemble de ses prestations), je visite la ville de Saint-Denis où il pleut par intermittence : le quartier historique du Barachois, la rue de Paris avec ses maisons créoles, le Jardin de l’État (jardin botanique créé en 1761)… 
En fin de journée, Cédric m’accueille très gentiment chez lui. Encore merci à lui.
Jour 2 : De Saint-Denis (la Providence) au gîte de la Roche Écrite (plaine des Chicots)
D+ : 1790 m, D- : 0 m
Le point de départ du GR R2 se situe à la Providence (50 m), quartier de Saint-Denis. Je retrouve avec plaisir Orianne, qui était venue randonner dans les Vosges, et sa copine Caro. Puis les dépasse, pour rejoindre le village du Brûlé, Mamode Camp et le gîte de lRoche Écrite (1837 m). 
Pas de chauffage, repas copieux (comme partout dans l’île). Je sympathise avec une bande d’amis de la région parisienne. Les filles sont là également.
Jour 3 : Sommet de la Roche Ecrite, du gîte de la Roche Ecrite à Dos d'Âne
D+ : 515 m, D- : 1300 m
Départ à 5 h 00 à la frontale pour le sommet de la Roche Écrite (2276 m). Vue plongeante sur le cirque de Salazie et une partie de Mafate.
Après le petit déjeuner en compagnie de Orianne et Caro, départ pour Dos d’Âne. La descente en direction de la Plaine d’Affouches est difficile : sentier boueux et première chute, marches de hauteur inégale (mais c’est comme ça dans toute l’île), sentier étroit et végétation abondante… 
Arrivée au gîte "Les Acacias", où je retrouve les parisiens, qui me souhaitent gentiment ma fête, et où je fais la connaissance de Bernard et Robert, de Grenoble. 
Merci à nos hôtes, M. et Mme Nativel, pour leur gentillesse et leur sens de l’humour. 
Devant les marques du sac à dos sur les épaules, je décide de me séparer de ma seule et unique lecture (Germinal). Dommage, pour une fois que j’ouvre un livre !
Jour 4 : De Dos d'Âne à Grand Place par Aurère
D+ : 1105 m, D- : 1320 m
Cette fois, ça y est. C’est l’entrée dans le fameux cirque de Mafate, lieu privilégié des randonneurs, d'autant qu'il n’est accessible qu'à pieds ou en hélicoptère. Je descends jusqu’à la rivière des Galets avec Bernard et Robert, que je quitte pour me diriger vers le joli îlet (prononcer ilète) d’Aurère, et poursuivre jusqu’à Grand Place. Encore merci à Bernard de m’avoir sorti des ronces, et merci aux ronces d’avoir arrêté ma chute (la 2ème). 
Aujourd’hui 9 h de marche car j’ai choisi de "doubler". Résultat : doigts de pieds quelque peu abîmés et donc premiers (et uniques) pansements. 
Le gîte de Grand Place est très accueillant (et on y mange bien). Les habitants jouent devant à la pétanque et une boutique est ouverte (d’où le nom de Grand Place Boutique). 
Là, je fais la connaissance de l’ancien facteur de Mafate, M. Pausé. Un vieux monsieur de presque 84 ans, avec le dos et les genoux en mauvais état après 40 ans de bons et loyaux services. Il aime à raconter son histoire, dès qu’il trouve une oreille attentive…
Jour 5 : De Grand Place à Roche Plate par l'îlet des Orangers
D+ : 1000 m, D- : 565 m
Passage très agréable entre les îlets des Lataniers et celui des Orangers (piscine naturelle), point de vue magnifique à la Brèche (1293 m) au pied du Maïdo
Le gîte "chez Juliette" (1140 m) est complet et comprend un nombre important de place. Malgré l’accueil impeccable et la gentillesse du gardien (il m’a rentré mon linge), cela fait un peu "usine à touristes", peut être à cause de nombreux allemands. 
Autour du rhum arrangé journalier, je fais la connaissance de quelques personnes que je retrouverai lors de prochaines étapes.
Jour 6 : De Roche Plate à Marla par la Nouvelle
D+ : 1090 m, D- : 570 m
Après 6 h 30 de marche, ce qui est à peu près la moyenne journalière, j’arrive à Marla (1600 m), extrémité du cirque de Mafate. Et là, je fais la connaissance de Florence, "la raideuse au petit chien", et de Stéphane et Isabelle de Normandie, avec lesquels je terminerai le GR. 
En début de soirée, chez la très gentille Mme Girauday, Florence nous explique ce qu’est la Diagonale des Fous, pour l’avoir faite 2 fois, et ce que cela implique comme préparation, organisation, efforts et mental. Cette année, c’est 162 km et 9643 m de dénivelé positif à parcourir en 3 jours et 3 nuits. Le temps du vainqueur 2011, je l’apprendrai en fin de séjour, sera de moins de 24 heures (un exploit), avec plus de 48% d’abandons (également un record). 
C’est après que c’est parti en vrille. L’alcool aidant, le temps d’uns soirée, Florence est devenue ma femme et la Franche-Comté s’est retrouvée en Belgique. Ma voisine de table avait su apprécier le rhum de Jimmy (seul bar de Marla).
Jour 7 : De Marla à Cilaos par le Taïbit
D+ : 730 m, D- : 1130 m
Sortie du cirque de Mafate par le col du Taïbit (2142 m) en compagnie de Stéphane et Isabelle, ainsi qu’Igor, un autre randonneur de la région parisienne et originaire de Slovénie. Je les retrouve le soir à Cilaos (1210 m) pour un resto où je me régale avec un cabris massalé. 
Entre-temps, je fais quelques emplettes alimentaires, je procède à la corvée des cartes postales, et j’investis en pharmacie pour soigner mes pauvres genoux. 
J’apprécie le confort de la chambre "chez Lucette". On y mange, paraît-il, également très bien. Le tout pour pas cher, et avec la gentillesse de Lucette. Très bonne adresse.
Jour 8 : De Cilaos au gîte de la Caverne Dufour
D+ : 1370 m, D- : 110 m
Grand vent au départ de Cilaos, pour le refuge de la Caverne Dufour (2479 m). La pluie et le brouillard sont présents sur toute la seconde moitié de l’ascension. 
Je retrouve Igor, avec qui je vais passer la fin de journée. Heureusement que la Dodo (bière locale) est là. C’est d’ailleurs là qu’elle est la plus chère, puisque portée à dos d’homme. 
Une expérience à vivre, ce refuge ! 80 personnes à table dans la même pièce pour le fameux rougail saucisses, et pour un même but : l’ascension du Piton des Neiges le lendemain matin. 
Attention : filet d’eau froide pour la douche ! Donc pas de douche !
Jour 9 : Sommet du Piton des Neiges, du gîte de la Caverne Dufour à Bourg Murat
D+ : 680 m, D- : 1565 m
Lever à 3 h 00 du matin, avec Igor, pour aller admirer le lever de soleil sur le sommet du Piton des Neiges (3070 m), également toit de l’océan indien. Dure montée sous la pluie la première heure. Mais il n’est pas question d’abandonner maintenant ! 
Et à 5 h 45, la magie s’opère : le soleil apparaît, majestueux, découvrant l’ensemble de l’île et la ville de Cilaos, 1800 m plus bas. Le froid est saisissant. Nous redescendons au refuge, sous un grand soleil, pour le petit déjeuner avant de repartir pour Bourg Murat
Et là, ça se complique. Les 3 dernières heures sous la pluie, dans un sentier boueux et donc glissant. Nous arrivons au parking de Mare a Boue dans un état lamentable et décidons d’appeler le gîte réservé, afin de venir nous chercher, ce qui nous évite le macadam de la nationale 3. 
Je quitte Igor avec regret, et rejoins le gîte de Bellevue (endroit calme et atmosphère familiale) à Bourg Murat, où j’essaie de reprendre une forme humaine. Le résultat doit être significatif puisque je dîne en ville avec 2 jeunes femmes originaires de Suisse.
Jour 10 : De Bourg Murat au Pas de Bellecombe, enclos Fouqué
D+ : 360 m, D- : 360 m
Devant les conditions météorologiques exécrables, je renonce à monter jusqu’au Pas de Bellecombe (2350 m) à pied, et je fais donc du stop. Après 1 heure d’attente, un jeune couple originaire de Saint-Etienne m’amène jusqu’au fameux point de vue sur le volcan. Et je les en remercie encore. 
Dommage pour eux, le volcan (appelé également Piton de la Fournaise) est dans le brouillard et sous la pluie, comme les 4 jours précédents. Après 1 h 30 d’attente et un sandwich, la magie s’opère à nouveau. Eh oui, c’est ça, la Réunion. Le volcan est là, devant moi, majestueux, avec son enclos Fouqué 130 m plus bas, le tout, ensoleillé. 
Je décide donc de descendre et de rejoindre le cratère Kapor (éruption de 1998), le Formica Leo (cône volcanique datant de 1753) ainsi que la chapelle de Rosemont (tumulus de lave). 
Je rejoins ensuite le gîte du volcan (2250 m) où je retrouve un jeune couple dont j’ai fait la connaissance à Roche Plate. 
La douche est froide puisqu’il n’y a pas de soleil depuis 4 jours. Ben oui, comme beaucoup de gîtes ou refuges, l’électricité est d’origine solaire. 
La réputation du restaurant n’est pas usurpée : entrée, plat et dessert à volonté, avec à chaque fois 2 choix. Ceci explique la fréquentation importante, en plus du fait qu’il soit accessible en voiture.
Jour 11 : Cratère Dolomieu, plaine des Sables
D+ : 610 m, D- : 610 m
Lever 6 h 00 pour retourner dans l’enclos Fouqué et rejoindre le point de vue sur le cratère Dolomieu (2632 m). Depuis l’éruption d’avril 2007, la randonnée en boucle n’est plus possible, les cratères Dolomieu et Bory s’étant affaissés en laissant un trou béant de 1100 m x 800 m profond d’environ 300 m.
L’après-midi, je décide de faire un petit tour dans la plaine des Sables, ce qui aurait du être l’étape de la veille. Et j’y retrouve avec plaisir Stéphane et Isabelle.
Le soir, nous dînons ensemble. Je retrouve également la bande de parisiens, avec qui j’ai sympathisé lors des 2 premières étapes. J’apprends que ce sont eux qui ont sorti Orianne et Caro de la boue lors d’une étape précédente. 
La douche est cette fois chaude, en payant 1,50 € (pour 5 minutes de plaisir).

Jour 12 : Du gîte du volcan au gîte de Basse Vallée
D+ : 100 m, D- : 1750 m
Belle étape réalisée en compagnie de Stéphane et Isabelle. Arrivée au gîte de Basse Vallée après 7 heures de marche dont 5 de descente ardue dans la boue, ce qui me vaut une 3e gamelle et la casse de mes 2 bâtons. Heureusement que la traversée se termine bientôt ! Isabelle a souffert aussi !
Je suis surpris par l’accueil au gîte de Basse Vallée, mais mon impression est vite dissipée en discutant avec le maître des lieux, M. Benard. Ambiance chaleureuse, vin à table. On a terminé la soirée en dansant ! 
Formidables collections de gramophones, de fers à repasser, de bouteilles de rhum…
Jour 13 : Du gîte de Basse Vallée à Basse Vallée, Saint-Pierre
D+ : 0 m, D- : 565 m
1 h 30 pour rejoindre le village de Basse Vallée et quitter avec regrets Stéphane et Isabelle. Cette fois, ça y est, la traversée de l’île est bien terminée.
Direction Saint-Pierre en stop, pour une visite des lieux et après-midi sur la plage.
Jour 14 : Survol de l’île en hélicoptère, de Saint-Pierre à Hell-Bourg
D+ : 480 m, D- : 0 m
Après une nuit passée à l’hôtel, survol de l’île en hélicoptère depuis l’aéroport de Pierrefonds. 55 mn de sensations fortes. Non, j’rigole, tout s’est bien passé. Je dois reconnaître que j’en ai eu plein les yeux, même si c’est cher.
Ensuite, et après un achat de bâtons, je décide de rejoindre le cirque de Salazie en stop puisque ce mode de locomotion me réussit. Bingo ! Je suis à Salazie à 13 h 00.
Ce qui me permet de faire les 10 km restants jusqu’à Hell-Bourg à pied, sous un soleil de plomb, pour admirer notamment la belle cascade du "voile de la mariée".
Et pour terminer la journée, visite de Hell-Bourg avec ses jolies villas créoles bâties au 19e siècle. Hell-Bourg est classé "plus beau village de France", le 1er d’outre-mer. 
Hébergement chez Madeleine Parisot (ci-dessous), pour 3 nuits consécutives, puisque j’ai décidé de terminer mon séjour à la Réunion par 2 randonnées autour d’Hell-Bourg. Je sympathise avec des lyonnais, des suisses…
Jour 15 : De Hell-Bourg au sommet du Piton d'Enchaing AR
D+ : 1040 m, D- : 1040 m
Ascension du piton d'Enchaing (1356 m). D’après les connaisseurs, c’est la meilleure façon de découvrir le cirque de Salazie. En effet, son plateau pratiquement plat, entouré d'un sentier permet de nombreux points de vue sur l'ensemble du cirque. Repas de midi sur le site des anciens thermes.
Pour clore cette journée, suite de la visite de Hell-Bourg et maison Folio (classé "monument historique").
Jour 16 : Boucle à partir de Hell-Bourg par le Cap Anglais et Terre Plate
D+ : 1230 m, D- : 1230 m
Boucle depuis Hell-Bourg par le gîte de Bélouve (1505 m) et Cap Anglais (2157 m) en longeant le rempart du cirque en ligne de crête. Dans la descente par Terre Plate, je croise Julie, qui elle aussi a fait le Grand Raid (son papa 14 fois).
Jour 17 : Retour à Saint-Denis
Je quitte avec regret la superbe case créole de Mme Parisot, en saluant ses enfants qui la secondent. Déplacement en stop, pour l’aéroport Roland Garros de Saint-Denis. C’est à cette occasion que je retrouve par hasard Julie, rencontrée la veille sur les sentiers, et qui m’emmène de Salazie à Saint-André
Il pleut…

Conclusion
J’ai choisi la solution de l’hébergement en gîte ou refuge, déjà pour un certain confort, et ensuite pour ne pas porter la tente. Le repas du soir est ainsi assuré, ainsi que le petit déjeuner. 
Le reste des repas se compose de barres énergétiques et fruits secs amenés de métropole, ainsi que de "petites courses" achetées sur place genre pains au chocolat, sandwichs, saucissons, fromages, fruits, BN… 
Suite aux nombreux conseils culinaires récoltés dans les gîtes et refuges, j’ai fait beaucoup de progrès en cuisine (hi hi hi). Le carry et les rougails n’ont plus de secret pour moi ! 
J’étais déjà venu 2 semaines en 2005 pour visiter l’île en voiture. Mais là, ayant passé un super séjour avec des paysages époustouflants, c’est tellement mieux ! 
Et surtout, je garderai un souvenir inoubliable de tous les contacts humains que j’ai eus avec les habitants de cette île merveilleuse qu’est la Réunion, dans les gîtes et refuges, dans les îlets, en ville… 
Un sourire est toujours là, sans arrière-pensée. Prêt à rendre service, sans compensation. Un rythme de vie différent de celui de la métropole (si vous voyez ce que je veux dire), aucune animosité dans les échanges verbaux… Bref, que du bonheur (même sous la pluie). 
Je fais un coucou amical à tous les randonneurs que j’ai rencontrés au cours de mon séjour sur l’île. Je sais que beaucoup liront ces lignes. Je les remercie d’avance pour leur message amical. 
Et le meilleur pour la fin, je remercie mon épouse de me laisser partir à l’autre bout du monde avec mon petit sac à dos. La prochaine fois, promis, c’est ensemble…

Mes hébergements
Gîte de la Roche Ecrite, 02 62 43 99 84
Dos d'Âne, gîte les Acacias, 02 62 32 02 34
Grand Place Boutique, gîte le Bougainvillier, 02 62 43 40 08
Roche Plate, Chez Juliette, 02 62 42 28 79, 06 92 34 01 49
Marla, Mme Girauday, 02 62 43 83 13
Cilaos, Chez Lucette, 7 rue des Fleur Jaunes, 02 62 31 74 18, 06 92 62 70 98
Gîte de la Caverne Dufour, 02 62 51 15 26
Bourg Murat, gîte de Bellevue, 5 impasse Bellevue, 02 62 59 15 02, repas en ville
Gîte du volcan, 06 92 85 20 91
Gîte de Basse Vallée, 02 62 37 36 25
Hell-Bourg, gîte Mme Parisot, 31 rue Général de Gaulle, 02 62 47 83 48

Mon matériel 
Total sur le dos, au départ (hors eau, ravitaillement et chaussures) : 7,6 kg
Le sac de couchage n'a jamais servi, tout comme le répulsif antimoustique et la crème solaire. 

Sac à dos 45 l + housse
Sac de couchage + sac à viande
Lampe frontale + piles de rechange
Couteau, cuillère, briquet, sacs poubelle
Barres énergétiques, fruits secs, saucisson…
Eau : 2,6 l avec bouteilles et porte-bidon 
2 T-shirts, micropolaire
Veste Gore-Tex, coupe-vent
3 paires de chaussettes, 2 slips, 2 shorts
Pantalon été, mini-guêtres, sandales
Bandeau, gants 
Brosse à dents, rasoirs, savon de Marseille
Gant de toilette + serviette microfibre, papier WC 
Pansements double peau, compresses stériles
Répulsif antimoustique, crème solaire
Aspirine, kétoprofène, crème antifrottement Nok
Unidoses désinfectant + sérum physiologique
Bande élastoplaste, granulés d'arnica 
Boussole, sifflet, couverture de survie
Epingles à nourrice, ficelle, cordelette, cordon lunettes
Téléphone portable (sans chargeur)
Papiers d'identité, cartes, chèques, espèces
Montre multifonctions
Appareil photo + batteries + chargeur
Petit carnet + crayon gras
Lunettes de soleil + étui
Topoguide perso, billets
Bâtons, chaussures Gore-Tex

Et maintenant, toutes les photos en diaporama
... chargement d'un diaporama en cours ...

Commentaire posté par Jean-Marie BILLAUD le 26/06/2013
Bravo pour ton blog.Quelle belle publicité pour mon île.Je mesure les difficultés de ton parcours. J'envisage de le faire avec ma femme dans le sens opposé, en m'aidant de ton expérience.
Merci encore de partager avec autant de détails, ta passion pour la rando et ton coup de coeur pour La REUNION. 

Commentaire posté par Marie Chantale le 06/03/2013
Super toutes ces photos magnifiques ...qui me font rêver. Merci pour tous vos commentaires qui permettent de mieux comprendre la difficulté (pluie ,boue , froid sans compter les douches froides ....)
Nous avons fait le GR20 , en juin dernier ...C'est un énorme souvenir!
Nous préparons le GRR2 pour Octobre 2014, eh! oui le projet a été repoussé d' un an ...
Encore une fois merci
Merci pour vos compliments et bonnes randonnées à vous.

Commentaire posté par Tinette le 28/02/2013
Bonjour,
Nous prévoyons de faire le GR R2 au mois de mai, et nous nous posons des questions sur les temps de marche par étape. Malheureusement en lisant votre récit je n'ai pas réussi à connaitre vos temps de marche.
Je vous remercie par avance de votre aide.
Justine du 42 aussi
Cela dépend de votre rythme de marche.
Pour ma part, je pars tôt le matin et j'arrive dans l'après-midi, en marchant vite.
Comme vous avez le dénivelé, il reste à calculer la distance en allant par exemple sur 
http://www.openrunner.com/ 
http://www.randonner-malin.com/video-calculer-un-parcours-de-randonnee-openrunner/
Bon trek.

Commentaire posté par Hervé le 04/02/2013
Bonjour.
Merci pour ce super blog qui m'a donné beaucoup d'information sur le grr2 que je souhaiterai faire cette année. Une petite question, quand es-tu parti faire ce périple? Nous nous pensions partir en octobre je ne sais pas ce que tu en penses.
Merci pour tout
Rv
Bonjour Hervé,
Je suis content que mon blog puisse t'aider à préparer ton GR. Pour ma part, j'ai fait ça en octobre. Octobre-novembre est la meilleure période pour marcher à la Réunion.
Bons préparatifs et bon séjour là-bas.

Commentaire posté par REMY le 17/09/2012
Très belles photos; espère en faire d'aussi belles dans 3 semaines. Merci
Merci à vous pour les compliments. J'y serai également dans 1 mois 1/2. Ile attachante, habitants attachants...

Commentaire posté par GIORGIO G. le 11/06/2012
Bravo pour votre Blog ; formidables aventures !!! Bravo
J’ai tout particulièrement épluché celui sur le GR20  ... notre fils le fait actuellement SUD/NORD ; Ce jour avec ses trois potes ils doivent faire Tihjettu à De Ascu Stagnu (à moins qu'ils n'aillent plus loin encore)
Merci à vous de nous permettre de les suivre sur les différentes étapes de ce GR qui semble si merveilleux.
Bonne continuation à vous
Cdlt

Commentaire posté par stefisa le 26/05/2012
Salut Bruno,
Tes photos sont magnifiques et nous replongent dans cette merveilleuse aventure que nous avons partagé avec toi du moins pour certaines étapes et notamment notre descente vertigineuse vers basse vallée.
Le souvenir de notre hote "DJ" de ces quelques pas de danses et de ce dernier repas partagé restera pour nous gravé comme un évènement riche de ce voyage qui en appelle tant d'autres
Tu as le bonjour de tes compagnons de marche normands
À quand tu veux
stefisa
Salut Stéphane, Salut Isa,
Ça me fait super plaisir d'avoir de vos nouvelles. Que de bons moments ensemble ! Vous savez quoi ? J'y retourne en novembre ! Il est vrai que question rencontres, ce trek à la Réunion m'a bien marqué voire changé. Merci pour vos compliments et pourquoi pas à bientôt sur d'autres chemins. Portez-vous bien.

Commentaire posté par Bruno le 10/04/2012
Votre blog est super. Les photos sont magnifiques. Elles donnent envie de vagabonder sur cette île. Bravo. je vous écris aussi pour savoir quelle a été la saison de votre randonnée. Printemps ou automne. Avez-vous eu de la pluie? Je vous remercie pour votre réponse.
Et encore bravo et aussi merci pour avoir pris du temps pour écrire ce blog et insérer des photos afin de partager votre plaisir et le bonheur d'avoir marché dans cette belle nature surprenante.
Bonjour Bruno,
Je suis allé à la Réunion début octobre, la période la plus sèche donc. Ça ne m'a pas empêché d'avoir un peu de pluie, notamment à Bourg-Murat. Mais quand le soleil revient, c'est tellement magique ! 
Merci pour vos compliments.

Commentaire posté par Eliane G. le 20/11/2011
Je viens d'en prendre plein les yeux. Tes photos sont le réconfort qu'il me fallait en ce début d'hiver. Respect pour la rando, moi qui suis d'une paresse absolue sur terre, j'admire ton périple et me réjouis de voir que tu continues à apprécier la bonne bouffe ...et les Belges( si j'ai bien saisi pour Flo la rando au petit chien).
Gros bisous (je n'ai pas encore passé les diaporamas, je les garde pour un jour gris et cafardeux).

Commentaire posté par François le 07/11/2011
J'ai bien aimé ton blog !

Commentaire posté par DOLO le 30/10/2011
J’attendais avec impatience ton récit, c'est génial, je pars le 10 novembre et ça me donne encore plus envie de voir tout ce que tu as vu, vraiment c'est trop beau.
J’hésite encore le refuge ou le bivouac, que me conseillerais tu? As-tu vu beaucoup de personnes bivouaquer autour des refuges?
MERCI ET MERCI POUR CES BELLES PHOTOS
Au prochain périple!!
Salut Dolo,
Il est toujours possible de bivouaquer en demandant gentiment aux gardiens ou responsables des gîtes et refuges (excepté je crois au refuge de la Caverne Dufour). Par contre, il est préférable de prendre le repas du soir à l'intérieur (ça peut être une contre-partie), et ça permet de communiquer avec les réunionnais et les autres randonneurs.
Merci pour tous tes compliments et profites-en bien !

Commentaire posté par Voyage Guadeloupe le 28/10/2011
Votre récit de voyage, me donne bien envie de visiter la Réunion. Ca ressemble un peu à ce que j'ai pu voir en Guadeloupe .
Merci pour votre commentaire. J'irai donc en Guadeloupe

Commentaire posté par J.Phi le 27/10/2011
Hey, Bruno.
Superbe photos comme toujours, bravo pour ce périple, même difficile, "tu l'as fait !" comme dit Marie.
Je t'envierai presque... (rires)
Alors, la suite, c'est quoi? Le tour du Mont Blanc?
Bizes et à tout bientôt.
Jean_Phi
Affirmatif mon cousin ! Après le toit de l'océan indien, le toit de l'Europe !

Commentaire posté par Bernard D. le 26/10/2011
Super ton blog, que des bons souvenirs. Même le "cul" dans les ronces ...
Tu as eu meilleur temps que nous au volcan, mais bon on ne peut pas tout avoir. On a déjà pu faire 2 pitons des neiges en super conditions.
Au plaisir de se voir sur Grenoble.
Bernard

Commentaire  posté par Michel le 26/10/2011
Waouh le grand frisson!!! la chance...
Bravo en tous cas et super compte rendu.
Magnifique
tu me raconteras
Michel

Commentaire posté par Orianne L. le 25/10/2011
Merci Bruno pour ce beau récit de cette belle expérience! Flatée d'être citée, et rassurée de voir que tu es humain de par tes chutes ;-) bises bises

Commentaire posté par Jean M. le 25/10/2011
Merveilleuses photos ! Je t'envie de pouvoir marcher comme tu le fais et d'être aussi sportif !
Mais il n'y a pas beaucoup de place pour poser une tente sur ce confetti.
Bises à vous deux et à plus

Commentaire posté par Fred le 25/10/2011
Merci Bruno pour ces photos magnifiques, cela donne envie mais encore faut-il être capable de réaliser un tel truc, en tout cas Bravo à toi et surtout continue de nous faire rêver en espérant pouvoir un jour voir cela de nos propres yeux.
Merci pour ton commentaire et n'oublie pas de sortir de la Haute-Saône !

Commentaire posté par René le 25/10/2011
Merci Bruno pour toutes ces superbes photos. Tu as de la chance que Marie te laisse partir seul. Je pense qu'elle aurait certainement voulu voir ces paysages remarquables, mais peut-être pas crapahuter autant que toi.
Merci encore et j'attends tes commentaires sur la traversée des Vosges. Nous serons certainement rentrés de Nouméa.
A bientôt et grosses bises à vous deux de la part de Liliane et moi-même.

Commentaire posté par Marie V. le 25/10/2011
Hello,
Condensé, mais bien touffu quand même, qui permet de visiter tous ces sites, sans mal aux pieds, coups de soleil, fatigue et douche froide !!
Bravo, tu l'as fait ! C'est super...
Je ne te dis pas "à quand la prochaine?", car j'ai tout de même parlé aux plantes en attendant ton retour ...
Grosses biz !

Commentaire posté par Marie S. le 25/10/2011
Bravo Bruno et merci pour ces superbes photos

Commentaire posté par Nicolas V. le 25/10/2011
Très joli







Et si vous en voulez encore plus, c'est .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

blogger