.

Santé publique - Instruction en danger


Justice : pour une instruction sans entraves des affaires de santé publique


L’annonce par le ministère de la Justice de la mobilité forcée de la juge d’instruction emblématique des affaires de santé publique, Marie-Odile Bertella Geffroy, qui dirige les enquêtes, notamment sur les affaires de l’amiante, compromet gravement la perspective d’avoir un jour un procès pénal de la plus grave catastrophe sanitaire que la France ait connue. C’est une péripétie de plus dans cette instruction aux moyens ridiculement faibles, qui vient s’ajouter au manque de volonté politique de voir un jour les responsables de ces délits sanitaires rendre des comptes à la justice. Une péripétie de trop... 

Nos enfants nous accuseront

Retour sur un film de Jean-Paul Jaud, de 2008, toujours d'actualité.
Dans un petit village français au pied des Cévennes, le maire a décidé de faire face, a décidé de réagir en faisant passer la cantine scolaire en Bio. Ici comme ailleurs la population est confrontée aux angoisses contre la pollution industrielle, aux dangers de la pollution agro chimique. Ici commence un combat contre une logique qui pourrait devenir irréversible, un combat pour que demain nos enfants ne nous accusent pas.
En voici la bande annonce.

Le saut du Gier en hiver

Départ 8h30, température -8°C, pour aller voir le saut du Gier : cascade de 120 m partiellement gelée. Retour par la Jasserie et le GR 7.

Dénivelé + : 750 m, dénivelé - : 750 m
Altitude maxi : 1308 m, distance : 11 km
Passage à gué
Magnifique !
A propos de la fin tragique, autant que légendaire, de Ponce Pilate, l’histoire fait l’objet de nombreuses variantes. Ponce Pilate avait péché par l’eau, en se lavant les mains de la condamnation à mort de Jésus-Christ, c’est par l’eau qu’il devait périr ! On dit principalement que son corps fut jeté au sommet du Pilat, dans une source marécageuse nommée depuis "Puits de Pilate". Ce point d’eau est en réalité la petite pièce d’eau circulaire située sous la Jasserie, alimentée par les sources du Gier.
Une autre version fait se suicider Ponce Pilate  en se jetant dans le Saut du Gier, après s’être ouvert les veines du poignet. Son fantôme devenu un "retournant" fut condamné à retourner une à une, chaque nuit, les pierres du Gier, libérant par cette action quelques paillettes d’or que de pauvres orpailleurs installés sur les berges de la rivière tentaient de récupérer. 
Source : Forez Info
        Que de neige !
La Jasserie
Le nom semble d’origine celtique, un jas désignerait le foyer. Dans le Pilat comme dans les Monts du Forez une jasserie était une bergerie d’altitude, où l’on rentrait les troupeaux la nuit et où les bergers pouvaient s’abriter, dormir et faire du fromage. L’équivalent du buron auvergnat. Si les Monts du Forez possèdent encore plusieurs jasseries, le Pilat n’en a qu’une. "La Jasse", comme disent les randonneurs.
On dit souvent que la Jasserie a été construite par les Chartreux de Sainte-Croix-en-Jarez. C’est totalement faux, même si les Chartreux possédaient des terres ou des bois autour du Bessat. Il semble cependant qu’ils aient eu le privilège de pouvoir utiliser la Jasserie pour y engranger leurs récoltes de plantes médicinales. 
Il faut rappeler que la Jasserie est mentionnée à partir de 1676 sous le nom de "Grange de Pilat". Elle est alors la propriété des marquis de Saint-Chamond. En 1870 elle passe au baron de Rochetaillée. Son descendant la vendra en 1927 à la famille Masson, qui la possède toujours.
Pendant des décennies, on s’est éclairé ici d’abord avec bougies ou des lampes à pétrole, puis avec l’électricité produite par une turbine sur le Gier, alliée à un groupe électrogène. Et pendant tout ce temps aussi, des générations de randonneurs, de touristes et de "prend l’air", comme on les appelle ici, se sont contentés du repas champêtre servi à la Jasserie, ou du confort rustique des "cages à poules" de son dortoir. Heureusement, les temps ont changé… Depuis 2008 la Jasserie est finalement raccordée au réseau électrique, au terme d’un combat administratif peu ordinaire.
Source : Forez Info

Nouveau : l'USB Wine

Pour toutes les gourdes de randonneurs !

La vallée de Chorsin

Depuis cette ancienne vallée glaciaire, un des joyaux du Forez, le but de cette randonnée à raquettes était de rejoindre différentes jasseries des Hautes-Chaumes où l'estive se pratique aux beaux jours.
Au programme, points de vue sur la plaine du Forez, les monts du Lyonnais, le Pilat et :
 - Font Fort, source d'eau minérale ferrugineuse découverte au XIXe siècle
 - La cascade de Chorsin, une des plus belles cascades des Monts du Forez
 - Les jasseries de Colleigne
 - Les jasseries et le bois de l'Oule
 - Les jasseries de Garnier
Les jasseries, fermes d'estive en granit aux toits de tuiles creuses, ont été construites pour la plupart il y a plus d'une centaine d'années. La fourme de Montbrison y était traditionnellement fabriquée et affinée dans la cave à fourme, souvent attenante au corps principal du bâtiment.

Dénivelé + : 600 m, dénivelé - : 600 m
Altitude maxi : 1370 m, distance : 17 km
Le Forez au petit matin
Le pont de la Font Fort
La cascade de Chorsin, 13 m de hauteur
Pierre-sur-Haute (sommet du Forez à 1634 m)
Les jasseries de Colleigne
Une des madones du Forez
Les jasseries de Garnier
Vue sur Sauvain

Weekend dans le Beaufortain

Weekend organisé dans le Beaufortain, dans le cadre du comité d'entreprise, merci Lucie. Au programme du samedi : initiation aux chiens de traîneaux et raquettes. Dimanche : ski ou tourisme dans la station d'Arêches-Beaufort.

Quelques flocons de neige, grand soleil et génépi. Que du bonheur, quoi !

4ème rando raquettes des jasseries

Samedi 2 février, le comité Loire de la Fédération Française de Randonnée et le club des "Bons Pieds" de Chalmazel organisaient la 4ème édition de la rando raquettes des jasseries, à la station de Chalmazel. Au choix, 6, 12 ou 18 km. Montée par le télésiège des Jasseries.
Très bien organisé, bien balisé et ravitaillements garnis. Dommage du peu de neige, j'ai terminé sans les raquettes !

Dénivelé + : 350 m, dénivelé - : 750 m
Altitude maxi : 1620 m, distance : 17 km

Pour le reportage officiel, c'est .
blogger